Concerto pour flûte à bec basse et grand ensemble

2000 - Création suisse, Fabien Neuhaus

Fabian Neuhaus jongle entre la pureté absolue et la sonorité brute de la flûte à bec. La basse est d’ailleurs probablement l’instrument le plus flexible de cette famille. Au moyen de divers vibratos et trilles, un jeu de glissandos ou en forçant les sons, on peut moduler à loisir sa sonorité. C’est le soliste, l’orchestre et l’espace qui permettent de modifier le potentiel de base de l’instrument. Les particularités de la salle font de chaque interprétation de ce concerto un événement unique, la disposition des musiciens étant adaptée aux conditions acoustiques et spatiales.
« La flûte à bec basse est portée par l’orchestre, les sons formés s’élèvent tels des corps en mutation, qui, libérés par leur propre dynamique, s’épanouissent alors à travers l’espace, contrastés. Les attaques et les vibrations, toutes les nuances de sonorités de l’instrument sont en perpétuelle métamorphose. Les différentes conceptions du temps se rejoignent dans une interprétation commune. Les petits et les grands intervalles forment une symbiose avec l’espace de la salle de concert – en un ralenti acoustique, l’espace se dissout peu à peu jusqu’à devenir l’instrument principal ». Fabian Neuhaus
Cette œuvre a été commandée par l’entreprise Küng Blockflötenbau de Schaffhouse.

Concert SMC Lausanne: