Pilinszky Janos : Gérard de Nerval

1984, György Kurtág

La mélodie se déploie sous forme de largmente et distille dans l’espace du violoncelle des accords, comme une voix monocorde exprimant la douceur d’un instrument dont la parole n’a pas besoin de mots.

Concert SMC Lausanne:

  • Lundi 4 mai 2009 (Saison 2008-2009)
    Sonia Wieder-Atherton + lire
    Oeuvres de Györgi Kurtág, Pascal Dusapin, Luciano Berio, Henri Dutilleux, Giacinto Scelsi et anonymes