31 anatomie notturne

pour quatre saxophones
1998, Nadir Vassena

trente-et-une entailles dans la nuit
trente-et-une monnaies offertes
trente-et-une facéties animées et reléguées en une saison unique
trente-et-une fois me tenta avec des lumières gelées et des déchirures dans le noir
la faute d’une antique passion pour les miniatures peuplées de figurines, de maures à la recherche de l’oxyde de plomb, de petits êtres rouillés sur la céramique luisante et alentour, dans l’obscurité, un groupe d’amanites rouges comme un nectar d’amiante, et anathèmes et braiments d’âne
exercice à la recherche d’une profonde mutation ou peut-être seulement d’un renoncement…
« e vò gridando amor ».
(une lointaine vocifération de grillons par une nuit à la peau humide).
(Nadir Vassena)

Concert SMC Lausanne: