Romanze

pour quatuor à cordes
1990, Niccolò Castiglioni

Les Romanze pour quatuor à cordes ont été composées en 1990 et données en création à Londres en janvier 1991. Castiglioni en fit une version pour orchestre en 1994. Les trois premières Romanze sont courtes, de petites peintures un peu naïves et enfantines. La quatrième est plus articulée, plus importante avec des réminiscences des trois premières.
Dans la première Romanza le violoncelle chante et accompagne les petits commentaires des autres instruments. On y découvre une écriture traditionnelle et des harmonies faciles à l’écoute. La seconde Romanza retrouve un esprit simple tel un enfant concentré sur un jeu, tandis que la troisième est plus développée. Le violoncelle joue une belle mélodie sur le tapis rythmique des trois autres instruments. Dans la dernière Romanza, les deux violons protagonistes ont un dialogue continu (avec des rappels d’alto et de violoncelle). Les motifs lents et lyriques sont brusquement interrompus par des moments agités fortissimo. Puis, le violoncelle reprend avec nostalgie le thème final de la deuxième Romanza pour achever cette dernière “peinture musicale”.

Concert SMC Lausanne: